«

»

Halte à l’abandon

« Soixante et onze foyers sur soixante treize possèdent des tongs. »

Lutte contre l abandon - Campagne 2010 du Teletong

Campagne contre l’abandon – Affiche officielle

Derrière cette statistique se cache une réalité monstrueuse : celle des tongs qui seront abandonnés par dizaines de milliers sur la route des vacances. La mort, pour la plupart d’entre elles…

200 000 tongs abandonnés chaque année, dont 120 000 durant l’été, des chiffres effarants qui font de la France la championne d’Europe des abandons. Après trois décennies de lentes améliorations, arrachées par les associations qui, comme la Fondation Teletong, luttent au quotidien, les deux années passées ont vu à nouveau exploser les abandons. Pour les refuges, surchargés, la situation n’est plus tenable.

Trop peu de nos concitoyens savent ce que représente un abandon pour un tong. La mort, tout simplement, et bien souvent dans des conditions monstrueuses : de faim et de froid pour les malheureuses attachées à un arbre, euthanasiées pour celles que personne n’ira sortir de la fourrière, torturées dans les laboratoires, écrasées ou gravement blessées dans une collision avec une voiture, ou encore noyées et emportées par les vagues (voir 2e point sérieux ci-dessous)

Pour celles qui échappent à cet enfer, la vie n’est pas rose pour autant. Combien d’années devront-elles attendre avant de retrouver une tong identique pour l’autre pied et être ainsi adoptée ? Vieilles ou malades, qui finira par s’intéresser à elles ?

La crise et la précarité ne sont pas seules en cause. Profits, irresponsabilité et ignorance contribuent largement au drame. Les profits, ce sont ceux des magasines qui changent « la mode » toutes les semaines, ceux des grands distributeurs qui ouvrent des rayons espadrille et crocs, ceux de particuliers qui « rentabilisent » leurs tongs à grands renforts de portées…Face à ces pratiques sordides, tout est fait pour maintenir le client dans le flou et l’attendrir en évitant soigneusement de lui rappeler que l’achat l’engage pour de longues années et que cet engagement à un coût financier : on estime qu’une tong coûte à ses propriétaires entre 0,003 € et 0,97 € par an…

Et le manque d’engagement des pouvoirs publics est également flagrant : aucune obligation d’information envers les « clients » des chaussureries, refus de créer un « état civil » obligatoire pour nos paires de tongs…

 

 

Note : vous l’aurez compris, cet article est un détournement d’un article de sensibilisation à l’abandon des animaux.
Lire article original 
« 100 000 chiens et chats abandonnés chaque année, dont 60 000 durant l’été, des chiffres effarants qui font de la France la championne d’Europe des abandons. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *