«

»

Comment marcher pieds nus en allant chaussé ?

(Source : Minute du Consommateur, France Inter)

Vous ne pouvez pas l’écouter ? Voici la version retranscrite par nos soins :

Tongs bleues sur la plage © Radio France - 2012

Tongs bleues sur la plage © Radio France – 2012

 

« Comment marcher pieds nus en allant chaussé ? », c’est la question du jour, bonjour Alice Augustin
– Bonjour Guillaume, bonjour à tous

Alors le camping c’est chic ça on l’a bien vu avec le « glamping » (on dit pas « gland-ping ») le « glame-ping » et Alice vous allez nous parler de LA chaussure préférée des campeurs, la tong.
– Et oui Guillaume la tong c’est la chaussure indispensable pour les amoureux des vacances en plein air, tous ceux qui font du camping ont forcément étrenné leurs claquettes dans les douches collectives. Sauf que depuis quelques années la tong n’est plus réservée aux aficionados du bivouac et dès les beaux jours on peut entendre dans les rues des grandes villes le joyeux son du clap-clap-clap aux pieds des filles. La sandale de plage a en effet envahi le bitume, il faut dire que la tong a connu un virage 100% mode : finie la connotation popu, aujourd’hui toutes les fascionistas en portent, et ce depuis que la marque brésilienne Havaianas a fait de cette sandale économique un hit ultra-tendance.

Justement alors Alice donc maintenant on pense tous que la tong est née au Brésil, c’est vrai ou faux ?
– Et bien c’est en partie faux Guillaume, l’histoire de la tong remonte en fait à l’Egypte ancienne. C’est pour protéger leurs pieds du sable brulant que les égyptiens l’ont inventée 5000 ans avant Jésus-Christ. Elle était constituée alors d’une simple semelle rigide en papyrus tressé et de lannières en cuir. Ensuite les Romains, puis les Perses et les Indiens se sont appropriés cette chaussure qui a fini par atterrir en Chine et surtout au Japon. Très pratique pour marcher dans les rizières, les hommes japonais portaient un modèle plat en paille appelé zori, les japonaises enfilaient elles sous leur kimono des getas, des tongs en bois dont la semelle pouvait atteindre 10cm. Finalement, la tong n’arrive au Brésil que dans les années 20; quant au mot « tong », ce sont les américains qui l’ont inventé lors de la guerre du Viet-Nam : il vient du mot « thong », en anglais (excusez mon accent), qui veut dire « lannière », et qui leur servait à décrire les chaussures des paysans vietnamiens.

Bon, ok, mais aujourd’hui on peut dire que le Brésil c’est le pays au monde où on produit le plus de tongs, non ?
– Ok, je vous le concède, Guillaume, depuis la création en 1962 de la marque Havaianas, le Brésil est bien devenu le leader de la tong. Pour info, 150 millions de paires Havaianas sont vendues chaque année au Brésil, et 20 millions dans le reste du monde. Alors comment expliquer un tel succès ? Et bien ils ont fait de la sandale du pauvre un produit cool porté par les surfeurs et les jolies filles. La tong est même devenue un vrai accessoire de mode : on trouve des tongs bijoux, des tongs à talon et même des tongs designées par des créateurs. Mais attention, la sandale en plastique est en perte de vitesse depuis 2 ou 3 étés, tout simplement parce qu’elle est concurrencée par la spartiate, et surtout par le grand retour de l’espadrille, beaucoup plus tradi-chic. Du coup mon conseil Guillaume, c’est de réserver la tong pour ses vacances à la plage ou à la campagne, car « oui », c’est dit, en 2012, la tong en ville c’est bien fini.

Et oui Alice, de toute façon, on le voit en ce moment la chaussure à la mode c’est plutôt la botte de pluie ! Merci beaucoup Alice Augustin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *